M'inscire à la newsletter Menu back

Un peu de gluten, ça ne mange pas de pain.

Publié le 15 November 2016

Depuis de nombreux mois maintenant, il est devenu rare d’épiloguer sur le pain sans digresser sur le gluten. Ce drôle de mot est venu faire de l’ombre à notre sacro-sainte tartine, mais pourquoi donc ? Et puis, le pain, d’où ça vient ?

L’histoire du pain trouve ses débuts il y a 32000 ans, le développement de l’agriculture en -8000 avant J-C va lui donner un peu de vigueur mais c’est pendant l’Antiquité (-3500 avant J-C) qu’il a la miche qui frétille avec l’invention de la meule à grains. C’est dire s’il a fait du chemin !

Le craquelin, le carré, le cramique, la couque, le pistolet, le cougnou, le pain a de nombreuses déclinaisons dans notre joli pays et garde son titre d’aliment de base traditionnel de toutes les cultures.
Même si le belge adore son pain, c’est en Allemagne que nous trouvons les plus gros consommateurs au quotidien. La France conserve sa place de leader en matière de confection de baguette, chère au cœur de notre pays voisin.

Farine, eau, sel, levure ou levain, un peu de patience et beaucoup de chaleur et on obtient cette denrée succulente. Beurré, avec du fromage, le pain ne s’est jamais perdu dans notre alimentation quotidienne. Fort en fibres (surtout le complet), il est indispensable pour une santé de fer.

Mais le gluten alors ?
Retroussons-nous les manches, on a du pain sur la planche !
Le gluten est une protéine présente dans certaines céréales telles que le blé, l’orge, le seigle ou l’épeautre. Il sert d’épaississant et de liant. Vous pouvez faire une croix sur une belle mie aérée si vous êtes au régime sans gluten.
De plus en plus de personnes présentent une sensibilité au gluten. Néanmoins, à ne pas confondre avec l’intolérance au gluten ou maladie coeliaque qui endommage la paroi intestinale due à une inflammation créé par le gluten.
Victime d’intolérance, bannissez le gluten. Pour les autres, le fait de réduire votre consommation peut très vite vous apporter répit du ventre et moins de fatigue.

Il est toujours bon de rappeler que l’essentiel d’une alimentation saine est la diversité. Il existe de nombreuses alternatives au gluten : le riz, le soja, le maïs, le millet, le quinoa, les pommes de terre, les pois chiches, les lentilles, la liste est longue ! Il suffit de faire preuve d’un peu d’imagination. En plus, on compte à présent une multitude de farines issues de ces céréales sans gluten sur le marché, alors autant en profiter. Prenez le temps de préparer vous-mêmes vos pâtisseries, vos douceurs sucrées et salées, et votre pain aussi ! Et pas besoin de machine à pain, rappelez-vous : farine, eau, sel, levure ou levain, un peu de patience et beaucoup de chaleur… la cuisson automatique et la circulation d’air chaud de l’Actifry vont vous confectionner tout ce que vous voudrez, avec ou sans gluten !

Exemple :
Brioche à la vanille, cuisson à l'Actifry

Pain aux olives cuit à l'Actifry